21.06. – 28.06.2014 Brest – Lorient

Skipper: Jean-Daniel
Crew:

De Brest à Lorient – Navigation sans tablettes

Nous avions tous décidé de laisser nos tablettes informatiques à la consigne de la gare de Brest. Prêts à vivre une aventure sans route tracée d’avance. Aller là où nous seuls pourrions aller.

***

C’était en été, pharm contre l’Atlantique, capsule dans les brisants de la Pointe du Raz, entre le Phare de la Vieille et la Tourelle jaune et noire de la Plate, puis dans les oscillations plus douces de la houle, à quelques brasses de la côte du Morbihan, vers l’archipel des Glénans, de Belle-Ile et des Grands Sables de Groix.
Bercés par le rythme des vagues, par le bruit des moteurs, avec à l’esprit quelques vers de Prévert ou quelque tableaux de Signac, nous nous laissions aller chaque jour à des rêveries sans fin. Sans soucis et loin des repères habituels. Cette région du monde était devenue notre jardin.
Nous restions longtemps sur le pont en silence à contempler le scintillement des vagues et les colorations changeantes de la mer, au milieu de l’écume. Puis nous nous arrêtions parfois, un verre à la main, autour d’un plat, dans un petit port de pêche comme Gulvinec, ou dans l’anse de Sauzon ou encore au pied des remparts de Concarneau.
Nous aimions flâner dans les labyrinthes de l’Odet, au milieu de quelques riches domaines couverts de mousse, ou remonter encore l’Aven, à la recherche d’une impression laissée par un tableau de Paul Gaugin. Nous aimions y rester jusqu’aux lueurs tendres du soir qui annonçaient déjà la fin du jour.
Même les bases de Kéroman nous étaient devenues familières. Nous en avions fait notre terrain de jeu en y traçant dans nos manœuvres des formes diverses. L’image des U-boot allemands, quittant silencieusement et mystérieusement Lorient, nous exaltait. Nous étions ces hommes qui s’étaient effacés de la surface de la terre, qui s’étaient immergés dans les profondeurs du silence … à l’écart du monde.

***

Aujourd’hui encore nous vivons ensemble sur ce bateau. Comme des moments d’éternité. Sans tablette … seuls avec notre livre de bord.


Die Kommentarfunktion ist geschlossen.